Historique

Constitution un groupe de travail réunissant des logopédistes d’institutions vaudoises accueillant des enfants présentant une déficience intellectuelle

Elaboration d’un lexique gestuel de base de 300 gestes

Début de la diffusion du Soutien Gestuel Vaudois En Suisse romande, lors de soirées d’initiation.

Définition

Le soutien gestuel vaudois est un Moyen de Communication Améliorée et Alternative, qui permet de soutenir l’expression, la compréhension et la construction du langage oral.

Le Soutien Gestuel s’inscrit dans une pratique de communication totale ou multimodale et encourage l’émergence du langage oral ou enrichit le langage déjà existant et améliore la compréhension verbale, pour les personnes présentant des difficultés langagières et/ou de communication.

Le Soutien Gestuel est un outil permettant le soutien du langage oral (Soutien) par l’utilisation de gestes (Gestuel) sur les éléments clés de nos phrases.

Le soutien gestuel n’est donc PAS une langue! En effet, il ne s’agit pas d’apprendre une nouvelle langue, mais plutôt de stimuler la communication et l’expression : en soulignant ou en accentuant un mot clé par un geste codé. Ainsi, il est rendu plus significatif et la personne est encouragée à utiliser des gestes pour s’exprimer.

Le soutien gestuel n’est PAS la langue des signes!

Les gestes du Soutien Gestuel

Les gestes font partie du développement naturel de la communication et apparaissent avant la parole. Ils sont un moyen de communication rapide sans nécessité de matériel, utilisable partout et à tout moment.

Les gestes figurant dans le Soutien Gestuel Vaudois ont été retenus selon deux critères principaux:

  • Etre le plus proche possible du mime
  • Etre le plus simple possible à réaliser sur le plan moteur.

Pour y répondre, certains gestes de la langue des signes ont été simplifiés et d’autres ont été inventés.

Les 300 gestes de base de la brochure 1, devait permettre d’exprimer les besoins primaires de l’enfant et de stimuler les interactions. Les lexiques du MAKATON, du COGHAMO et du SMOG, dont les buts étaient semblables, ont servi de base à son élaboration.

Les bénéfices de l’utilisation des gestes dans le cadre du soutien gestuel

En tant que locuteur, les gestes permettent:En tant qu’interlocuteur, les gestes permettent
– une meilleure attention auditive et visuelle.
– une parole plus lente et plus distincte.
– une meilleure compréhension du message par la mise en évidence des éléments clés.
– une meilleure représentation mentale,
– une meilleure évocation des objets et des actions par l’utilisation des différents modes perceptifs: auditif, visuel, tactilo-kinesthésique.
– de faciliter la mise en lien entre le signifiant, le signifiant et le référent.
– de valoriser un mode de communication accessible pour tous et ainsi de contribuer à l’estime de soi,
– de renforcer le statut de locuteur de chacun mais aussi de diminuer les frustrations.
– d’améliorer la motricité globale et fine.
– de stimuler une communication verbale plus efficace et multimodale.
– une meilleure articulation et un gain en intelligibilité.
– d’accéder à des énoncés à plusieurs éléments, à des phrases en juxtaposant les gestes et/ou les mots.
– une meilleure évocation des notions abstraites (émotions, couleurs,…) ou des éléments absents de la situation d’énonciation.
– d’attirer et de garder l’attention du partenaire de communication.